Home / Articoli nella newsletter / Carnevale: la fête populaire aimé par tous!

Carnevale: la fête populaire aimé par tous!

De tradition chrétienne catholique, les célébrations de Carnaval ont des origines festives anciennes comme les Saturnales romaines. Les festivités avaient pour conséquence de libérer la population d’obligations et hiérarchies sociales. Les masques lui en donnaient la possibilité.  En Italie le Carnaval reste une fête populaire aimé par tous.

La période de Carnaval débute au lendemain de épiphanie et finit avec le Mardi-gras, jour précédant le Mercredi des Cendres.

La date de Mardi gras est mobile par rapport au jour de Pâques et cette année elle est fixée au mardi 13 février 2018.

Au cours des XVème et XVIème siècles, la famille des Médicis organisait des défilés, trionfi, de chars avec des personnages masqués accompagnés de chants carnavalesques, danses, jets de dragées de sucre (confetti, en italien). Les travestissements, les mascarades, les bals nocturnes et masqués, les promenades du dimanche gras et du mardi gras sont les principaux amusements du Carnaval florentin de l’époque.

Les carnavals Italiens les plus connus au monde sont le Carnaval de Venise, le  Carnaval de Viareggio en Toscane, ceux de Sciacca et Acireale en Sicile, de Fano dans les Marches, Putignano dans les Pouilles, de Mamoiada en Sardaigne…

La partie la plus divertissante est sans aucun doute le travestissement et le masque qui permet ainsi de se transformer en une autre personne. Le masque confère l’absolue discrétion : il suffit de reprendre les personnages de la Commedia dell’arte pour se métamorphoser en Arlequin, Colombine, Pulcinella et s’imprégner de l’atmosphère carnavalesque.

Carnaval de Venise

Carnevale-Venezia-maschera-tradizionale-viola-san-giorgio

Carnevale-Venezia-maschera-tradizionale-viola-san-giorgio

Le Carnaval de Venise est sans aucun doute la manifestation la plus grandiose et fascinante d’Italie, pour laquelle des milliers de touristes accourent chaque année pour admirer non seulement l’extrême beauté de Venise, mais aussi pour les merveilleuses journées joyeuses et fastueuses du temps de Carnaval.

Les masques richement décorés, les musiques, les sons et les couleurs, tout contribue à créer une atmosphère hors du temps celui des Doges, de Casanova et de Vivaldi. L’histoire du Carnaval à Venise commence en 1094 où le mot Carnevale est utilisé pour la première fois pour désigner un temps de divertissement qui débutait le 26 décembre pour se terminer le mercredi des cendres.

Les masques et les costumes offraient l’anonymat à tous. Déguisés, nobles ou manants, femmes ou hommes pouvaient se permettre toutes les transgressions.A partir de 1797, sous la domination française de Napoléon, la population vénitienne dut renoncer au Carnaval. En effet, cette fête fut interdite par crainte de rébellion ou insurrection. Ce n’est qu’en 1979, qu’on décide de relancer le Carnaval de Venise  qui renaît de ses cendres pour apparaître encore plus merveilleux et plus festif. Les journées les plus marquantes sont le Jeudi Gras et le Mardi Gras, dernier jour du Carnaval.

http://www.carnevale.venezia.it/eventi/

Carnaval de Viareggio

Biglietto-carnevale-di-viareggio-2018-Renato-Missaglia

Biglietto-carnevale-di-viareggio-2018-Renato-Missaglia

Le carnaval de Viareggio, l’un des plus importants d’Italie et d’Europe, consiste en un magnifique défilé de chars allégoriques plus ou moins grands et sur lesquels trônent d’énormes caricatures d’hommes célèbres (personnalités politiques italiennes et du monde, en carton-pâte et autres matières recyclées.

Pendant un mois, la ville se transforme en une usine ludique au milieu de défilés de géants en papier mâché, de soirées en costumes, de spectacles pyrotechnique, d’événements gastronomiques et de grands événements sportifs.

http://viareggio.ilcarnevale.com/programma-eventi/corsi-mascherati

 

CARNAVAL ET LA GASTRONOMIE

Divers plats sont préparés à cette occasion aux quatre coins de l’Italie. Du Nord au Sud, de la  Sardaigne à la Sicile, chaque région a ses spécialités salées et sucrées. Les recettes carnavalesques ne manquent pas. Fritures salées, beignets sucrées, lasagnes, charcuteries, toutes ces préparations riches sont l’antichambre de la diète qui théoriquement devrait suivre. Or, aujourd’hui les abstinences ont disparu mais on garde le meilleur, à savoir Carnaval et les festivités qui l’accompagnent.

Alors, sans hésiter, c’est le temps de CARNAVAL ! C’est le moment d’éloigner les préoccupations journalières et de faire la fête !

Buon divertimento!

Alphonse Romano

 

chai

CHIACCHERE (commérages)

Ingrédients pour 4/5 personnes :

-          500 g de farine

-          50 g de beurre

-          1 cuillère à soupe de sucre

-          3 œufs + 1 jaune d’œuf

-          Une pincée de sel

-          ½ verre de Marsala ou Grappa ou Rhum…

-          Zestes râpés de citron

-          Huile de friture en quantité suffisante

-          Sucre glace pour la décoration

Préparation :

  1. Mettre dans un robot-mixer tous les ingrédients, farine, beurre ramolli, sucre, œufs, sel, zestes râpés de citron, en ajoutant peu à peu la liqueur afin d’obtenir une pâte lisse et homogène.
  2. La retirer et l’envelopper dans un film alimentaire et laisser reposer au réfrigérateur pendant une heure.
  3. Etendre la pâte* sur un plan fariné sur une épaisseur d’environ 2 mm et découper à l’aide d’un couteau effilé ou une roulette dentelée des bandes d’une longueur d’environ 10 cm.
  4. Dans la friteuse, huile à température maxi de 180°, frire peu à peu les chiacchere et les retirer lorsque la pâte a une couleur claire dorée. Les déposer sur un plat couvert de papier absorbant.
  5. Disposer enfin sur le plat de service en formant une pyramide et parsemer de sucre glace.

 

* La pâte peut être étendue à l’aide du laminoir de la machine à pâtes.

NB : Chiacchere se dit : «kiak kéré »

Ce dessert de Carnaval est consommé dans la plupart des régions d’Italie notamment en Sicile, Sardaigne, Milan, Ombrie, avec le même nom. Dans le nord de l’Italie on parle de crostoli.

Proverbio del mese :

A Carnevale ogni scherzo vale = En carnaval toute bouffonnerie est bonne.

Chaque occasion est bonne à célébrer! Les blagues et les moqueries doivent donc être acceptées volontiers sans se plaindre.

 

 

About passaparolina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

È possibile utilizzare questi tag ed attributi XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Scroll To Top