Home / Magazine / Arte / «L’attente téméraire», une exposition de Phil Deken (photographies) et d’Elio Pecora (poésie)

«L’attente téméraire», une exposition de Phil Deken (photographies) et d’Elio Pecora (poésie)

L’art et la poésie offerts comme signe d’encouragement et d’espoir à l’Hôpital Kirchberg

Expositon du 18 mars au 16 mai 2021
Hôpital Kirchberg (), Hôpitaux Robert Schuman Espace Artime

Du fait de la pandémie, l’accès à l’Hôpital Kirchberg est réservé. Néanmoins la nouvelle étape de l’exposition «L’attente téméraire» basée sur les photos de Phil Deken et les poèmes d’Elio Pecora ne manquera pas de trouver son public parmi les membres du personnel soignant, les patients et les visiteurs en rendez-vous médical.

«L’attente téméraire/L’attesa temeraria» est le fruit d’une rencontre heureuse entre le photographe luxembourgeois Phil Deken, lanceur de mots et attrapeur d’images – comme il se présente lui-même – , et l’écrivain italien Elio Pecora, poète de l’ombre finalement lumineuse – tel que le caractérise son co-auteur. L’idée de mettre en présence ce duo revient à Maria Luisa Caldognetto, la traductrice des deux intervenants, une personnalité bien connue des milieux littéraires luxembourgeois, mais aussi la vice-présidente du CDMH.
«L’attente téméraire/L’attesa temeraria», est d’abord un recueil bilingue, français/italien édité par l’association culturelle italo-luxembourgeoise Convivium (Luxembourg, 2018). L’ouvrage organise le dialogue entre 32 poèmes d’Elio Pecora et autant d’images de Phil Deken. Il a été présenté en avant-première au Luxembourg, le 18 octobre 2018, à l’Auditorium de la Banque Générale, sous le haut patronage de l’Ambassade d’Italie au Luxembourg, en partenariat avec l’Université du Luxembourg. Sa substance vient de la propension naturelle des auteurs à explorer les failles et à caresser les contours d’univers sombres en attente téméraire – mais toujours récompensée – de lumière.

Phil Deken, avait déjà présenté sa balade romaine verticale et insolite «Urbs – Fragmenta Romana» (Convivium, Luxembourg, 2014) à Rome, Luxembourg et en Europe francophone. À travers l’échange avec Elio Pecora s’exprime une nouvelle facette de son amour de la culture italienne.

 

pecora

Pour Elio Pecora également, cette initiative constitue une première. Personnalité incontournable de la scène culturelle italienne, auteur de recueils poétiques, romans, essais, contes et pièces de théâtre, il n’avait jamais été traduit et publié en français ni entrainé dans la nouvelle dimension d’un dialogue avec … l’œil d’un autre !

Les traductions et la coordination éditoriale de la publication ont été assurées par Maria Luisa Caldognetto.

Ajoutons qu’ Elio Pecora n’est pas un inconnu au Grand-Duché. Hôte à plusieurs reprises des Journées Littéraires de Mondorf, de l’Académie Européenne de Poésie et de l’Université du Luxembourg, il a également traduit vers l’italien des ouvrages d’Anise Koltz et de Jean Portante.

Pour les publications voir
www.convivium.lu/catalogue.html

L’exposition, basée sur l’ouvrage, a été inaugurée le 21 mars 2019 à la Casa delle Letterature à Rome, sous les auspices de l’Ambassade du Luxembourg en Italie. Vu l’ intérêt transnational et interculturel de l’initiative – photographe luxembourgeois, poète italien, textes en version originale italienne et en traduction française – , le CDMH en avait été partenaire.

Informations supplémentaires sur l’exposition

phildeken.format.com/about
www.facebook.com/espace.artime

About passaparolina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

È possibile utilizzare questi tag ed attributi XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Scroll To Top